La cure d'air de Ris-Orangis fit partie de la structure de traitement antituberculeuse et philanthropique du Sanatorium des Cheminots. Le bon air et le contact avec la nature étaient alors considérés comme le meilleur traitement contre la tuberculose. Le bâtiment se situe au sommet d’un parc, ce qui lui confère une vue étendue sur le territoire. Désaffecté et abandonné depuis des années, le lieu est utilisé librement et informellement comme espace de loisir, lieu de contemplation, repos, belvédère, espace vert…

Le rencontre avec les gens que le fréquentent est l'occasion d’interroger le rapport de l'individu au paysage, ainsi que l’appropriation et l’attachement à un lieu.